S1 INIT GNR DRAM – INTITIATION AUX GENRES DRAMATIQUES

شارك Share Partager

La tragédie La comédie classique Le drame romantique
Sujet Sujet noble, puisé dans l’histoire antique s.tout Vie quoticli.ne Sujet . de l’Histoire
Personnages Flistoriques ou légendaires, de condition devée (rois, héros) Contemporains (bourgeois, honunes du peuple, dorne.quie) Nombreux et divers: héros, bouffons, nobles, rotuners
Epoque Eloignée : Antiquité, époque bagique Contemporaine de l’aube. et du public De la Renaissartce aweTemps Modernes
Lieu Lieu aoigné : Rome, Grèce, pièce d’un palais Lieu fanulier, intérieur boutgeois, ville, maison lieux niultipies : palais, duarnbres, jardin…
Durée de
l’action
Vingt-quatre heures maximum Vingt-quatre he.es maximum Durées variées, d’une journée à phisieurs mois
Action Simple et grande, servant une intrigue tutique et s’achevant dans le chagrin ou le deuil Action vive qui s’achète s. une note heuretue Une ou plusieurs intrigues mêlées, se déroulant sur pl.ieurs mois, dans plusie.s lieux
Dénouement Malheureux heureux malheureux
Structure et
règles
Cinq actes en trois phases exposition, noeud accompagné de péripéti. et dénouement ou catastrophe. Respect des règl. dassiqu. trois unit., vrais.rtblance et bienséance De un à trois actes en trois phas. : exposition, noeud accompagné de péripéti.

et dénouement. Une certaine hberté vis-à-visparfois des u.tés de temps et de lieu

Trois phas.: oposition, noeud et cat.trophe (la mort du héros), où le «tableau . se substitue

à la « scène .:. Ref. de la règle da., d. trois unités

Thèmes Passion, amour, héroïsme, devoir, vengeance, f atalité Différents selon I. g.res de comédie Thèrn. liés à11-listair, et à la passion
Procédés
&expression
Vers alexandrin, dialogues argumenta., monologu., stanc., récits Langage proche de la conversation, envers ou en prose Grande Ilerté d’opte:tent envers ou prose, mélange d. genres, couleur locale (traits caradéristiqu. d’une époque et d’un lieu donnés)
Registre Tragiq. Comique Mélange des registres tragique et comique, des « tons » (le sublime se mêle au grotesque, le beau au laid)
Visé. Morales et pédagogiqu. plaire et érnouvoir ; inspirer la terreur et la pitié pour libérer 1. spectateurs de leurs passions ; instruire Ludiques, moral. et pédagogiqu. : amuser, enseigner au travers de la peinture des moeurs Morales, pédagogiques et sociales : défendre I. libertés, parler pour des pl. humbles
exemples Racine, Andromaque (1667) Molière, Tartuffe (1669) Hugn Hernani (1830)
Genres
voisins
Tragi-contéclie, coméclie héroïque, drame, mystère Farce, comédie-ballet vaudeville, pastorale Mao:trame, Grand-Guignol, mystère

شارك Share Partager

Laisser un commentaire