Syntaxe S5/ Pr.H.El Amrani La 1ère Séance

شارك Share Partager

              Introduction

Définition
Le terme syntaxe vient du grec et signifie littéralement “arrangement”. Traditionellement, il renvoie à la branche de la grammaire qui traite des façons dont les mots sont arrangés pour transmettre de la signification dans le cadre d’une phrase.
Les grammaires dites traditionnelles (parce que issues de la tradition grecque) ont été et continuent d’être prescriptives: c’est là leur objet. Elles sont normatives.

La description et scientifique du langage ne s’accomodait pas bien de la méthode et de l’objet de la grammaire traditionnelle, l’objectivité scientifique n’étant pas compatible avec les jugements subjectifs.
Avec l’avènement de la linguistique, on devait assister à des modifications dans la notion de grammaire .

Quel est la différence entre grammaire et l’linguistique ?

ü     La linguistique c’est la science descriptive du langage.

ü     la grammaire est une partie perceptive de la linguistique .

La phrase comme unité de base de la syntaxe

•      Acception courante du mot “syntaxe”= étude des rapports entre les mots à l’intérieur de la phrase.
•      Il en ressort que c’est la phrase qui constitue l’unité de base de la syntaxe

•      Soit la phrase: Ma soeur se lève. Elle fait sa toilette. Elle part pour le bureau.
              Mais qu’en est-il de :
•      Ma soeur se lève, fait sa toilette et part pour le bureau.
•      On ne peut définir la phrase par le seul sens.
•      Dans les deux cas, les sens partiels et le sens global sont identiques.
•      Est-ce qu’on peut entrer?
•      – Sans doute!
•      Oui!
   Remarque
     Tout locuteur natif sait de façon intuitive ce qui  constitue une phrase dans sa langue. L’intuition linguistique est un outil précieux dans l’étude du fonctionnement de la langue.
                                                           
           Critères
•      Le cadre grammatical récurrent (pattern)
•      Le silence qui précède et suit la phrase
•      Le schéma intonatoire complet
•      L’énoncé complet ou virtuellement complet
Attention
•      L’addition de plusieurs critères permet de cerner la notion de phrase d’un peu plus près. Autrement dit, le recours simultané à plusieurs critères est obligatoire

Le cadre grammatical
•      C’est le modèle abstrait sur lequel une phrase est construite
•      Le silence qui précède et qui suit la phrase est une caractéristique qui fait appel  à l’intuition du sujet parlant
•      Le schéma intonatoire complet est celui qui permet, à l’aide des phénomènes suprasegmentaux, d’indiquer que telle portion du message a été complétée
•      L’énoncé complet ou virtuellement complet s’intéresse à la signification de la phrase

Les opérations linguistiques
L’addition: j’ajoute un élément à la phrase.
Je veux lire.
Je veux lire un roman.
Je veux lire un roman ce soir. 
La soustraction: j’enlève des éléments à un groupe de mots ou à une phrase.
Mon nouveau groupe d’amis va au spectacle de rock ce soir.
Mon groupe d’amis va au spectacle de rock ce soir.
Mon groupe d’amis va au spectacle ce soir.
La substitution: je remplace un élément de la phrase par un autre élément qui a la même fonction.

Mon groupe d’amis va au spectacle ce soir.
Mes amis vont au spectacle ce soir.
Ma bande d’amis va au spectacle ce soir.
La permutation: je déplace des mots ou des groupes de mots dans ma phrase.

Tous les élèves pensent aux vacances en juin.
En juin, tous les élèves pensent aux vacances.
La transformation: je transforme la syntaxe d’une phrase, je remplace le nom par un pronom et je combine des phrases.

Mes amis aiment danser.
Elle aime danser.
            Ils aiment danser.
            Je n’aime pas danser.
            Je pensais qu’elle aimait danser.

                                    Dislocation 
•      La phrase canonique est disloquée, ou segmentée, par suite de détachement d’un constituant à son début ou à sa fin.
•       Celui-ci reçoit un accent d’insistance et peut se trouver séparé du reste de la phrase par une pause, qui est marquée à l’écrit par une virgule.
•      Le constituant détaché est repris ou annoncé par un pronom personnel ou démonstratif.
•      La dislocation se traduit donc par un dédoublement fonctionnel (apposition).
 Exemple
         Ces montagnes, je les trouve sublimes.
         Je les trouve sublimes, ces montagnes.
      
                                      Objet de la syntaxe
L’objet de la syntaxe est l’étude des combinaisons appropriées de mots en unités plus vastes, la phrase demeurant cependant l’unité maximale d’analyse .
L’analyse syntaxique a trois buts principaux :

1.       Définir la structure des groupes

2.       Etablir la structure des  phrases (combinaison entre les groupes)

3.       Décrire les interprétations possibles des différentes structures syntaxiques 

      Exemple :

Ø  La belle      ferme          le    voile
    Nom sujet     pv           det /c.o.d
GN(adj+n) S
 c.o.d/P

     La syntaxe d’une langue est constituée d’un ensemble de règles qui décrivent les structures phrastiques appartenant au répertoire de cette langue, cette description permet d’identifier les phrases qui respectent les règles syntaxiques de la langue et celle qui les transgresse. (Ne pas respecter, interprétable= a un sens, acceptable=grammaticalement)

   Grammaticalité et interprétabilité
•      Les jugements intuitifs que tout locuteur est capable de porter sur les énoncés qui lui sont soumis ne sont pas homogènes. 
      Attention
•      Il faut se garder de confondre ce qui relève de l’acceptabilité (au sens large) des énoncés avec ce qui ne concerne que leur grammaticalité (aus ens étroit)
•      La phrase:
L’élève dont le devoir que j’ai lu hier soir était mauvais est votre fils.
Est grammaticalement bien formée, comme le prouve sa parenthétisation:
(L’élève (dont le devoir (que j’ai lu hier soir) était mauvais) est votre fils)
Il suffit de supprimer le dernier enchâssement pour qu’elle ne pose plus problème:
L’élève dont le devoir (…) est mauvais est votre fils
Un énoncé est acceptable quand il est à la fois grammatical et et facilement compris.
Un énoncé est interpétable quand le locuteur natif peut lui donner un sens.

                                   Nature et fonction
•      L’eau est trouble.
•      La vase trouble l’eau.
•      Je vois trouble.
•      Un trouble profond m’envahit. 

•      L’eau est trouble.
                 Adj. qualificatif
•      La vase trouble l’eau.
                       Verbe
•      Je vois trouble.
                   Adverbe
Ø Un trouble profond m’envahit.
    Nom
Ø  La belle   ferme  le voile
                  GN          V          GN
              Sujet       PV (V+ COD)
Ø  La belle ferme      le              voile
                     GN          Pronom          V
                Sujet                  COD              PV
                                  
      Verbe fermer   # Verbe voiler  
                       
  Définitions:
•      Nature = appartenance à une classe grammaticale
•      Fonction = rôle joué par un terme dans la structure grammaticale de l’énoncé.

                            LES UNITÉS DE LA LANGUE
       Le facteur distribue le courrier à huit heures
       En linguistique, on dit que toute phrase se définit par des types et par une structure syntaxique.
       Par « structure syntaxique » on entend l’agencement de la phrase en syntagmes.
        Le facteur distribue le courrier à huit heures
P    =  SN             +   SV  +  SN  +             SP

•      Syntagme = groupe de mots formant une unité syntaxique, c’est à dire fonctionnant dans une phrase comme un seul mot.  

Le facteur/ distribue/ le courrier/ à huit heures
     SN            SV               SN                  SP
   En linguistique, on dit que le mot est une unité de la langue porteuse de propriétés grammaticales et sémantiques et constituée de monèmes .
ex : feuille = 1 mot ; porte feuille= 2 mots; machine à laver= 3 mots .
•      Monème = unité minimale de la langue pourvue de sens ; c’est à dire « indécomposable en unités plus petites ».Le monème est formé de phonèmes (unité minimale sonore dépourvue de sens) et/ou de 
•      graphèmes (unité minimale graphique dépourvue de sens)

•      Proposition C’est une  unité minimale syntaxique et sémantique qui, soit forme une phrase simple, soit entre dans la composition d’une phrase complexe.
•      Phrase Selon la perspective de la grammaire moderne, une phrase est un énoncé dont les constituants doivent assumer une fonction et qui, dans la parole doit être accompagnée d’une intonation.

La phrase constitue l’unité supérieure, à la fois complète et autonome, décrite au moyen de règles morpho-syntaxiques.
•      Enoncé  La suite ordonnée de trois mots: comment, allez et vous, constitue, en dehors de toute situation de communication et de tout contexte linguistique, une phrase abstraite.
•      Mais quand elle se réalise concrètement, c’est un énoncé:
                              Comment allez-vous?

شارك Share Partager

Laisser un commentaire