Syntaxe S5/ Pr.H.El Amrani La 2ère Séance « suite de cours’

شارك Share Partager

Syntaxe
La syntaxe établit les règles qui gouvernent les relations de combinaison et de dépendance entre mots ou groupes de mots au sein de la phrase.

                                            Résumé
Les analyses grammaticales traditionnelles décrivent l’organisation l’organisation générale de la phrase simple comme un assemblage d’éléments définis par leur nature (ils appartiennent à différentes classes grammaticales) et par leur fonction (ils jouent des rôles spécifiques dans l’organisation d’ensemble de la phrase.

Syntaxe : oral et écrit
En tant que mode d’expression, la langue orale apparaît plus naturelle que la langue écrite.
Plusieurs raisons sont avancées:
La première est l’universalité de la parole en ce que toutes les sociétés communiquent oralement alors que nombreuses sont celles qui n’ont pas de système de référence écrit .
La deuxième renvoie à la primauté de la parole à la fois. La langue orale est le mode fondateur de nos communications alors que le système d’écriture en est un moyen d’expression dérivé.
Le processus d’acquisition du langage oral est naturel tandis que le langage écrit est le fruit d’un apprentissage scolaire spécifique.
Selon le linguiste Hagège, l’être humain semble prédisposé biologiquement à devenir « un homme de parole » qui deviendra éventuellement mais pas nécessairement « un homme de l’écrit.

Syntaxe de l’oral
La syntaxe de la langue parlée spontanée est souvent marquée par des reprises, des ruptures, des troncations, d’hésitations, etc., par exemple:
“Le métro, euh, vous savez, hein, selon moi, ya, ben, faudrait voir, ya que ça qui va vite, enfin, hein, à Paris…”
                              
Le structuralisme et la syntaxe
La langue comme système: c’est à dire un tout organisé.
Les éléments d’une langue ne devraient pas être pris isolément et examinés un à un mais il faut plutôt les considérer les uns par rapport aux autres comme formant un ensemble.
C’est la reconnaissance de la langue comme un système qui a causé en bonne partie une réorientation de l’analyse linguistique en mettant en lumière des types de rapports entre les unités tout à fait différents de ceux qui avaient été proposés par la grammaire traditionnelle.

Paradigme et syntagme
La langue est essentiellement une forme: tous les messages réalisés par un locuteur sont construits en tenant compte de cette forme.
Face à un message à transmettre, le locuteur se trouve devant une multitude de choix: prononciation, rythme, hauteur, etc. ou registre, sélection des unités, leur agencement
Test de commutation
Le général ordonne une marche forcé(e)
Le colonel commande une action lent(e)
L’amiral suggère un déplacement discret(e)
etc.         etc.        etc.    ect.             etc.
Paradigme
En opposant les messages deux à deux, on en arrive à établir la liste des choix possibles à chacun des points.
On donne à chacune de ces listes le nom de PARADIGME.
Syntagme
F. DE Saussure appelle syntagme toute combinaison de monèmes dans la chaîne parlée.
Les variations possibles dans un message se situent non seulement au niveau des listes, des paradigmes, mais il existe aussi des exigences sur le plan des rapports des unités entre elles au niveau syntagmatique.
Exemple
Le chercheur a résolu le problème.
      SN   +  SV (V-GN)
*Le plafond a résolu le problème.
      SN   +    SV (V-GN)
•      Le paradigme est une liste, donc il se situe sur l’axe vertical.
•      L’axe paradigmatique est l’axe des commutations et des substitutions.
•      Le syntagme se trouve dans le déroulement du message et se place sur l’axe horizontal.
•      L’axe syntagmatique est l’axe des déplacements, des effacements et des ajouts.

            Syntaxe et ponctuation
Les associations étudiantes à Québec, se demandent pourquoi le gouvernement tient-il à augmenter les droites de scolarité? Restreindre l’accès aux études supérieures; c’est c’est cela dont il est question selon elle.
Si on augmente le droit des scolarités, il deviendra difficile aux étudiants -les plus pauvres- de poursuivre des études à l’université……. Mais comment serait-il possible….., se demande le gouvernement?

A retenir!
La ponctuation est un véritable éclaireur syntaxique, sémantique et stylistique. Bien ponctuer, c’est appliquer avec justesse et efficacité, dans la phrase et dans le texte, un code dont les régles de base guident le lecteur.
Maîtriser la syntaxe c’est maîtriser à la fois les règles qui président à l’ordre des mots dans la phrase et la ponctuation.
NB: une virgule mal placée ou l’absence d’une virgule essentielle peut changer le sens d’une phrase.

Exemple
Les photos que j’ai prises sont ratées.
Les photos, que j’ai prises, sont ratées.
Fonctions syntaxiques /Principales et secondaires
L’analyse grammaticale étant analogue au démontage d’un objet complexe, il apparaît que les fonctions s’étagent selon les niveaux de l’organisation de la phrase.
Au niveau supérieur figurent les fonctions primaires qui déterminent la structure fondamentale de la phrase: sujet, prédicat (dont dépendent un ou plusieurs compléments), compléments du verbe, complément circonstanciels.
Aux niveaux inférieurs se situent les fonctions secondaires localisées à l’intérieur des éléments qui assurent les fonctions primaires, et ainsi de suite.
Le chat de la voisine   aime   la bonne cuisine
          Sujet                   Pivot             COD
 S. Le chat
            ES2. de la voisine 
 PV.aime  
ES1. la (bonne) cuisine
                 ES2
Relations dans la phrase
•      Tantôt la phrase est simple, c’est à dire faite d’une seule proposition; elle n’a qu’un verbe, base de la phrase:
•      Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
•      Tantôt elle est composée, c’est à dire formée d’un système de propositions: à un verbe qui est la base de la phrase se subordonnent une ou plusieurs propositions.
•      Je désire que vous soyez heureux / et que vous profitiez de vos belles années.
La coordination
•      Sont dites coordonnées les propositions de même nature qui, dans une même phrase, sont liées entre elles par une conjonction de coordination.
Exemple
•      La tempête s’éloigne et les vents sont calmés.
•      Les chiens aboient, mais la caravane passe.
•      J’ai  dit et je répète que vous devez arriver à l’heure.
•      Je veux que l’on rie et que l’on chante.
La juxtaposition
•      Sont dites juxtaposées les propositions de même nature qui, dans une même phrase, ne sont reliées entre elles par aucune conjonction. 

Exemple
•      Les chiens aboient, la caravane passe.
La subordination
•      Il y a subordination lorsque la phrase complexe est construite sur le rapport de dépendance orientée entre une proposition dite principale ou régissante.

Exemple
•      Bien que les chiens aboient, la caravane passe.
•      J’attends que la caravane passe.

شارك Share Partager

Laisser un commentaire